Comment guérir de « l’excusite » ?

 

Pendant les jours qui viennent, je vais vous parler d’une maladie qui paralye à elle seule vos chances de réussite.

Je précise pour les nouveaux lecteurs de dopeur de vie, nous ne parlons pas de maladie physique comme la grippe ou le rhume mais de maladie mentale comme le commérage.

La maladie dont nous allons parler est l’excusite. Si je souhaite vous en parler dans plusieurs articles, c’est parce qu’elle existe sous de nombreuses formes et nécessite un traitement spécifique pour chacune d’elles.

Nous allons commencer aujourd’hui par l’excusite de la santé.

 

Excusite santé

 

Je ne me sens pas bien …

Les affirmations «je ne me sens pas bien», «je ne suis pas en bonne santé» ou «j’ai X ou Y qui ne vont pas» sont très courantes.

Des millions de personnes les emplois dans le monde en tant qu’excuse pour ne pas faire ce qu’ils devraient faire.

Ils l’utilisent inconsciemment pour éviter d’avoir plus de responsabilité, de gagner plus d’argent ou de connaitre plus de réussite.

La semaine dernière, je me suis rendu dans une entreprise pour donner une conférence à la partie manager de la compagnie.

Au moment de repartir, j’ai croisé un stagiaire de l’unité de l’administration qui chercher en vain une secrétaire pour se charger d’un dossier à finir d’urgence.

Il était plus de 18h45 et toutes les secrétaires terminent leur travail à 19h00. J’ai entendu des excuses de tous les genres, mais la top excuse était «je suis sur les rotules, j’ai eu une grosse journée… Aller voir X».

Le jeune stagiaire s’est fait remballer par toutes les secrétaires. Il est retourné voir le patron d’un air désolé et l’histoire ne s’est pas passé de la même manière.

Le patron est sorti de son bureau pour se diriger vers la porte de sortie et a pris la parole :

«Personne ne sortira tant que je n’aurais pas fini ce discours.

J’ai volontairement demandé au petit jeune de vous emmener du travail juste avant la fin de la journée.

Vous savez qu’il y a un poste à pourvoir en ce moment. Je cherchais pour ce poste une personne volontaire, qui a de l’ambition et qui a envie de faire avancer l’entreprise pour le bien de tous.

Je ne voulais pas déléguer cette tâche moi-même car je sais que vous l’auriez accepté. Avec mépris et sans aucune envie de le faire, mais vous l’aurez accepté car je suis le patron.

L’une des principales qualités que je recherche pour le poste à pourvoir est l’écoute et l’engagement.

Or, si vous méprisez ce stagiaire, vous mépriserez vos collègues une fois que vous serrez promu et qu’elles viendront vous demander de résoudre un problème 15 minutes avant la fin.

Le poste demande plus de responsabilité et vous venez tous de me prouver que vous n’étiez pas prêt à en accepter plus que celle que vous avez déjà actuellement.

Je commence demain les entretiens pour trouver quelqu’un d’étranger à cette unité pour le poste.»

C’est terminé, vous pouvez repartir.»

La tâche demandée par le patron prenait moins de 10 minutes à faire, mais toutes les secrétaires ont utilisé l’excusite de la santé (déguisé ici sous le masque de la fainéantise) pour ne pas faire d’heure supplémentaire.

Par conséquent, aucun de ses employés ne recevra cette promotion.

 

L’excusite de la santé sous la forme la plus dangereuse.

Ne pas obtenir une promotion à cause de l’excusite de la santé n’est qu’un problème minuscule par rapport à la destruction quel peut causer.

La dernière fois que je suis allé voir mon médecin, il m’annonça au cours de notre discussion :

«Si seulement tout le monde était comme toi, je n’aurais pas autant de travail»

Je lui ai demandé pourquoi cette affirmation et il m’a répondu :

«Tu sais Guillaume, la majorité des gens se font un sang d’ancre pour des maladies qu’ils n’ont même pas. Plus de la moitié de mes patientsvient me voir en disant « je pense que j’ai ceci ou cela».

Ont fait alors un check-up et on se rend compte qu’ils n’ont rien du tout. Puis dans les jours qui viennent, il retourne me voir en m’annonçant :

«Docteur, je suis sûr que j’ai un problème et je pense que vous avez regardé trop rapidement la dernière fois. je voudrais que vous m’examiniez de nouveau.»

À force de se convaincre qu’ils ont un problème, ils finissent par vraiment attraper cette maladie. 

Comme ils pensent qu’il y a toujours quelque chose qui ne va pas, ils sont toujours sur la voie de la défaites, troublés, déprimés et à la recherche de quelqu’un qui approuve leurs défaitismes.

Ce comportement les mène à l’échec dans leur santé, relation personnelle, professionnel…

L’optimiste est clairement le meilleur médicament pour remédier à n’importe quelle maladie de la vie. C’est prouvé scientifiquement, mais tout le monde pense que ce ne sont que des histoires et ils préfèrent s’inquiéter pour des maladies qu’ils n’ont même pas … »

Après cette discussion avec mon médecin, j’ai décidé de me renseigner sur le sujet car le chiffre annoncé me semblait énorme (plus de la moitié de ses patients !)

J’ai mis de côté les lectures classiques comme la méthode Coué que je connais déjà depuis longtemps et je me suis attaqué à «comment vivre 365 jours par année».

Le docteur Schindler montre que 3 lits sur 4 sont atteint de maladie «psychosomatique».

Vous imaginez ? 3 malades sur 4 ne le serraient pas s’ils avaient appris à contrôler leurs émotions.

On dit souvent que la santé est le plus important, et pourtant, la majorité s’auto-attrape des maladies à cause de l’excusite de la santé.

 

Comment vaincre l’excusite de la santé ?

 

1) Ne parlez pas de votre santé.

Plus vous allez parler de votre rhume, plus celui-ci va sembler s’empirer. Parlez de votre maladie à quelqu’un c’est comme si vous je jetais de l’huile sur un feu en cherchant à l’éteindre.

Non seulement, vous ne vous rendez pas service mais, de plus, vous passez pour un égocentrique qui ce plaint toujours. 

Beaucoup de personnes pensent qu’ils vont obtenir de la sympathie en parlant de leur problème de santé.

Peut-être, mais ce qui est sûr, c’est que vous n’allez pas inspirer le respect et attirer la réussite à vous.

 

2) Refuser de s’inquiéter pour rien

Souvenez-vous de l’histoire de mon médecin et du docteur Schindler. Les 3/4 des malades le sont à cause de leur inquiétude, et non de leur santé défaillante comme il le pense.

Cessez de toujours vous inquiétez dès que vous avez un pied de travers ou que vous ressentez une petite douleur quelque part.

 

3)Réjouissez-vous d’être dans votre état de santé

Au contraire de vous inquiéter, je vous conseille de toujours vous réjouir de votre état de santé !

Un vieil adage disait : «je me suis lamenté d’avoir des souliers percés jusqu’au jour où j’ai vu un homme qui n’avait pas de pieds»

Pensez qu’il y a bien pire que vous est un gage de réjouissant facile d’accès.

C’est un principe universel, je l’utilise dans tous les secteurs de ma vie. Vous pensez avoir un salaire misérable . Pensez aux enfants chinois qui travaillent à la chaine.

Vous en avez marre de manger des boîtes de conserve ou des aliments sans saveur . Pensez aux enfants africains qui n’ont même pas d’eau potable à boire et rien à manger.

Vous réjouir est l’un des plus puissants vaccins contre vos maladies.

 

4) Profitez de la vie

Un autre proverbe dit : «il vaut mieux s’user que rouiller».

Profitez de la vie ! Trop de personnes repoussent leurs rêves pour rester en sécurité et éviter le danger.

Ne gaspillez pas votre vie à rester enfermé dans une maison assis dans un fauteuil au coin du feu.

Escaladez des montagnes, faites du ski, sautez en parachute …

Je vous souhaite le meilleur 🙂

Guillaume

 

Recherches des lecteurs pour trouver cet article: :

excusite, excusite definition, lexcusite

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *