Créer un rapport… ou comment «manipuler» les autres sans même qu’ils ne s’en rendent compte.

 

Dans mon article précédent, je vous ai parlé de la première phase pour obtenir des autres ce que vous voulez. La phase «comprendre l’autre» est indispensable pour appliquer les principes que vous allez voir aujourd’hui.

Si vous vous souvenez des 3 phases, alors vous savez qu’aujourd’hui, nous allons parler de la création d’un «rapport». J’avais semé une graine dans mon article précédent avec la phrase : «Je peux vous comprendre, j’ai eu le même problème pendant des années !».

Cette simple phrase crée le rapport, mais cette phrase fait partie de ce qu’on appelle le «langage verbale». Vous pouvez aller beaucoup plus loin en créant des rapports avec l’inconscient de votre interlocuteur, et c’est exactement ce que vous allez apprendre aujourd’hui avec :

le modeling comportemental

 Créer-un-rapport

 

L’une des honte de ma vie !

La première fois que j’ai appris ces principes, j’étais totalement fou, je brûlais d’impatience de les mettre en apprentissage.

Après avoir terminé ma lecture, j’ai sauté de mon lit, j’ai attrapé mon blouson et j’ai couru jusqu’au bar le plus proche.

En entrant, j’ai repéré une jeune femme superbe assise seule au fond du Bar. L’occasion idéale pour tester mes nouveaux « superpouvoirs ». Je commande deux bières et je pars m’asseoir en face d’elle.

Habituellement, je m’assois toujours à côté des femmes, mais pas facile d’observer les détails dans ces conditions.

Je me suis mis à reproduire les mêmes faits et gestes qu’elle, pour tenter de créer ce fameux rapport :

  • Elle se grattait le menton, je me grattais le menton.
  • Elle se croisait les jambes, je croisais mes jambes
  • Elle souriait, je souriais.
  • Elle passait la main dans ses cheveux, je passais la main dans mes cheveux …

Vous vous en êtes douté, ce petit jeu n’a pas duré très longtemps. 5 minutes après mon arrivée elle est partie du bar avec son verre à moitié plein et l’idée en tête que j’étais un psychopathe sorti tout juste de l’asile.

Je vous rassure, j’ai bien évolué depuis dans la création du rapport. Ça tombait sous le sens, mais les pseudos livres de psychologie que je lisais en ce temps-là ne le précisaient pas:

 

Vous devez reproduire les gestes inconscient pour créer un rapport

Si vous ne souhaitez pas passer pour un malade mental, alors vous devez reproduire tous les facteurs inconscients.

Bon ce n’est pas vraiment l’inconscient, mais disons que la majorité des mortels sur cette terre n’y verra que du feu.

Je parle souvent avec un ami psychologue, et bien que nous soyons coutumiers de ces méthodes, c’est très rare que nous arrivions à détecter que l’autre utilise le rapport inconscient.

Si vous vous focalisez à reproduire des choses comme le rythme de respiration, le ton de la voix et son débit alors vous pourrez créer au bout de quelques minutes un puissant rapport avec l’inconscient de votre interlocuteur.

C’est un concept que je pourrais détailler en long et en large dans une dizaine d’articles, mais comme nous n’en sommes pas encore là, sachez-le : toutes les décisions que vous prenez sont inconscientes.

C’est valable pour vous, pour moi et pour tous les autres. Ainsi, si vous créez un rapport avec l’inconscient, vous démultipliez vos chances de convaincre…

 

L’exercice du jour …

Vous vous souvenez de l’exercice numéro 2 dans l’article d’hier?

«Lors d’une conversation, oubliez totalement ce que vous pensez et focalisez-vous sur ce que vous entendez et sur ce que vous voyez.»

Et bien voici sur quoi vous devez focaliser votre attention :

  • Le ton de la voix
  • La vitesse d’élocution
  • Le rythme respiratoire

Reproduisez ensuite ce que vous observez. Parler à la même vitesse, avec la même intonation et synchroniser votre respiration à la sienne.

S’il parle plus rapidement, alors parler plus rapidement en retour. Si sa respiration ralentit alors respirez plus lentement également.

Vous constaterez que la personne serra bien plus en accord avec vos points de vue.

Vous n’y arriverez pas du premier coup, mais à force de pratique, vous réussirez à créer un rapport avec l’inconscient.

Comment savoir si vous avez réussi ? Une fois que vous le sentez, mettez-vous à reprendre votre propre mode de comportement par défaut et observez votre interlocuteur.

Je ne vous dis pas le résultat, ça serait gâcher la surprise 😉

 

Une mise au point s’impose …

Comme pour mon article précèdent, je ne fais que vous transmettre les bases de la communication, je pourrais vous enseigner comment aller beaucoup plus loin en allant jusqu’à lire les pensées de votre interlocuteur. Il existe une technique pour faire cela, qui peut être apprise rapidement.

Mais avant d’aller plus loin dans l’élaboration de ces principes, j’aimerais recueillir vos avis pour voir si ces compétences vous intéressent ou non.

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous si vous voulez en savoir plus sur les stratégies de communication (verbale et non verbale). Si ce n’est pas votre cas, alors dites-moi quel type de conseils en développement personnel vous serait le plus utile en ce moment !

Mon hôte est plein de cadeaux différents : des petits, des gros et de toutes les couleurs alors faites-vous plaisir !

Amicalement,

Guillaume

 

Recherches des lecteurs pour trouver cet article: :

manipuler linconscient

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *