Décrocher une promotion : 5 conseils pour donner un coup de boost à votre carrière !


Dans cet article vous trouverez des conseils très simples à mettre en place pour donner un coup de boost à votre carrière !

Quelles qualités mettre en avant ?

Et auprès de qui ?

Booster votre carrière

Parfois plus difficile à décrocher qu’un emploi, décrocher une promotion demande un certain nombre de qualités pour être obtenues. Difficile de prendre le poste de ses rêves sans suivre une certaine méthodologie. Être ouvert, enthousiaste et attentif font partie des qualités requises pour augmenter les chances de gravir les échelons dans une entreprise.

Mais est-ce suffisant ?

Faire « du bon travail » ne suffit pas si l’on veut monter en grade dans son entreprise. Aussi faut-il prendre les devants et savoir comment se démarquer des autres pour se faire remarquer par son patron.

Décryptage des qualités à mettre en avant !

 

 1) Se mettre en avant.

 

Sans jouer les petits vantards, n’hésitez pas à parler et à partager vos réalisations et autres bonnes pratiques. Appuyez-vous sur des éléments concrets : des objectifs atteints voire dépassés, des délais tenus.

Servez-vous aussi de mails de félicitations de clients et de fournisseurs. Et puis bien sûr, parlez d’avenir. Démontrez vos motivations pour le poste visé : vos compétences, par exemple, en vous portant volontaire sur des projets un peu compliqués ou voire carrément à jouer au « pompier de secours » sur un projet qui dépasse vos attributions habituelles.

L’objectif est que votre nom et surtout vos compétences soit connues et reconnues par un maximum de gens et notamment par les personnes décisionnaires.

Attention, montrez-vous sous votre meilleur jour mais jamais au détriment d’un autre collègue.

 

 2) Attendre le bon moment

 

Il y a deux hypothèses : soit on vient vers vous pour vous proposer une évolution en interne et auquel cas, le timing ne dépend pas de vous.

Soit c’est vous qui faites la démarche. Dans ce cas, l’entretien annuel d’évaluation est le moment le plus propice pour partager vos ambitions. Mais cela ne doit pas être le seul. Pourquoi ne pas profiter de la fin (réussie) d’un gros projet ou de la conclusion d’une grosse vente pour évoquer le sujet avec votre manager.

Il sera à votre écoute et vous serez à votre avantage.

 

 3) Choisir le bon interlocuteur

 

C’est avec votre manager qu’il faut entamer le processus. c’est bien lui ( et nul autre ) qu’il faut informer en premier lieu de vos désirs d’évoluer.

S’il est surpris par votre demande, proposez-lui d’en reparler plus tard lorsqu’il aura eu le temps de réfléchir à la question. A cette occasion, n’hésitez pas à solliciter son avis: il peut vous aider à identifier vos zones d’amélioration et appuyer vos éventuelles demandes de formation, ou bien encore vous proposer son aide ou l’aide d’une tierce personne qui vous tiendrait lieu de mentor dans ce projet.

 

 4) Ne parlez pas d’argent… Trop tôt !

 

La négociation d’augmentation de salaire arrive dans un second temps, une fois que vous aurez été sélectionné(e) pour le poste visé.

N’en parlez pas dès le premier entretien et surtout, ne mettez pas cet aspect des choses comme motivation principale : ce serait rédhibitoire pour votre direction.

Quant à savoir quoi ( combien ) demander lors d’un second entretien: renseignez-vous sur des sites spécialisés sur les grilles de rémunérations ou demandez conseil à un cabinet de recrutement.

Mais surtout, ne demandez pas à ceux qui deviendront vos pairs, vous risqueriez de vous faire démasquer en plein processus de changement de postes.

 

 5) Calme et éthique en toutes circonstances !

 

Ne critiquez pas vos éventuels compétiteurs, surtout s’ils évoluent au sein de votre entreprise. Ne faites pas non plus référence aux précédentes promotions de manière négative. Et ne haussez jamais le ton et ne faites pas non plus de chantage.

Si votre manager vous oppose un refus catégorique, c’est peut être qu’il à peur de vous perdre.

Dans ce cas, il faut lui montrer que vous êtes prêt(e) à l’aider à gérer votre remplacement. Il peut également penser que vous n’êtes pas prêt(e).

A vous d’argumenter ou de négocier d’éventuelles formations, par exemple.

 

En mettant en pratique ces quelques conseils très simples vous mettez toutes les chances de votre coter pour donner un coup de boost à votre carrière et obtenir cette promotion que vous méritez !

 

Je vous souhaite le meilleur

Amicalement

Guillaume


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *