Apprenez à lire 3 fois plus vite sans effort !

Dans les lignes qui suivent vous trouverez des astuces pour apprendre à lire 3 fois plus vite et sans effort !

 

lire 3 fois plus vite
Dossiers, articles, notes ou livres, les documents dont vous devez prendre connaissance au travail sont aussi divers qu’ils sont nombreux. Et les longs moments que vous devez passer pour les lires peuvent vous faire perdre du temps et nuire à votre productivité.

Pourtant, certaines techniques existent afin d’accélérer votre vitesse de lecture.

 

1) Utiliser un guide visuel

Un guide visuel est tout simplement un objet permettant de guider chaque bond que fait votre œil pendant la lecture. Quelques exemples de guides visuels:

  • une baguette fine d’environ 30 cm. Très pratique pour la lecture sur écran d’ordinateur.
  • Votre doigt
  • un crayon

Idéalement, deux bonds par ligne sont amplement suffisants pour augmenter de façon significative votre vitesse de lecture.

 

2) Lire par groupe de mots

En utilisant votre guide visuel et en lisant sans prononcer les mots, vous allez pouvoir non plus lire mot à mot mais par groupes de mots. C’est le grand secret de la lecture rapide. Pour pouvoir ne faire que deux bonds par ligne, vous devrez lire deux groupes de mots par ligne. Vous verrez qu’avec un tout petit peu d’entraînement, c’est très facile.

 

3) La lecture sélective

La majorité des lecteurs pratique la lecture intégrale où chaque mot est lu. Cette façon de faire demande beaucoup de temps et est parfois inutile. De plus, elle encombre la mémoire de nombreux détails sans importance.

La lecture sélective consiste à sélectionner les informations intéressantes et comprend 2 techniques :

  • La technique de l’écrémage.
  • La technique du repérage.

 

3a) L’écrémage :

Il s’agit de réduire le nombre de mots lus sans que la compréhension du texte en soit diminuée. Cela permet de se concentrer sur les passages importants tout en éliminant un inutile travail de lecture intégrale.

On applique différents degrés d’écrémage en fonction des besoins et des textes : un écrémage peu sélectif, à la limite de la lecture intégrale et à l’inverse, un écrémage très sélectif.

 

3b) Le repérage :

La première différence avec l’écrémage est qu’ici le lecteur connaît le renseignement qu’il cherche. Le repérage ne s’utilise pas pour toutes les lectures, mais uniquement lorsqu’on a besoin d’un renseignement ou d’une connaissance sur un point précis.

L’exemple type d’une lecture de repérage est la recherche d’un mot dans un dictionnaire.

L’objectif est de trouver le plus rapidement possible l’endroit où se trouve le mot. Il en est de même pour un annuaire. Ce type de lecture ne s’applique pas uniquement aux dictionnaires et annuaires.

En appliquant ces quelques conseils de lecture très simple, vous donnerez à votre vitesse de lecture un coup de boost !

Je vous souhaite le meilleur.

Amicalement.

Guillaume.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *