Comment passer de l’échec au succès

 

Dans les minutes qui suivent, vous allez découvrir comment réagir efficacement face à l’échec.

Un échec peut briser un rêve en une fraction de second, alors qu’avec une bonne méthode, il vous donnera l’occasion de remonter plus fort pour aller beaucoup plus loin !

 

Comment passer de l'échec au succès

 

Échec et abandon

Lorsque vous investissez beaucoup de votre temps et de votre énergie dans l’atteinte d’un objectif, vous êtes complètement démoralisé si vous essuyez un échec.

Alors, pour vous éviter de vivre une nouvelle déception, vous abandonnez bien souvent vos rêves afin de vous protéger d’un nouvel échec.

 

Histoire d’une descente aux enfers …

Il y a deux semaines, mon ami qui travaille dans une entreprise de vente a vu un poste plus gradé se libérer.

Comme il faisait partie des 2-3 employés bien placés pour obtenir la promotion, il s’est littéralement démené pour obtenir la promotion.

À la fin du mois, il avait presque doublé ses ventes par rapport au mois précèdent.

Pourtant, c’est l’un de ses collègues qui a obtenu la promotion. C’est ce qu’on appelle un échec cuisant après avoir travaillé comme il l’a fait …

Le résultat ?

Il s’est mis à haïr son collègue, son patron et son travail. Ces ventes étaient maintenant inférieures comparées à ses tous débuts dans l’entreprise et son poste était menacé.

Voilà ce qu’il m’a dit le soir qui a suivi sa non-promotion :

«Si je n’ai pas obtenu la promotion après avoir fait tant d’effort, je ne l’obtiendrai jamais ! À quoi ça sert de se démener dans une entreprise où l’on ne pourra jamais évoluer ? Maintenant je fais le strict minimum de ce que l’on me demande !»

On se sent souvent trahi dans ce genre de situation, mais c’est pourtant le pire comportement à avoir dans ces moments-là ...

 

L’échec est le meilleur moment pour rebondir.

Un proverbe populaire dit :

«Quand on a touché le fond, on ne peut que remonter»

Je rajouterais même que c’est lorsque vous êtes au fond que vous pouvez prendre le plus d’impulsion pour remonter à la surface rapidement.

Benjamin Fairless est parti de presque rien pour arriver au terme de sa carrière en président de la « United States Steel Corporation ».

Voici l’une des confessions qu’il a faite au cours d’une interview accordée au magazine «Life» :

« J’ai eu des déceptions, à des moments où je désirais ardemment une promotion et qu’elle était attribuée à un quelqu’un d’autre. Mais je ne me suis jamais dit que j’étais victime de « la politique de l’entreprise », des préjugés du patron ou de ses erreurs de jugement.

Plutôt que de faire la tête ou de claquer la porte, je me raisonnais. Il était évident que la promotion de ce collègue était méritée.

Que pouvais-je faire pour la mériter la prochaine fois? Par ailleurs, je ne m’en suis jamais voulu de connaitre l’échec, je n’ai jamais perdu mon temps à me faire des reproches. »

 

Que faut-il retenir de Benjamin Fairless ?

1. Demandez-vous comment faire pour obtenir la promotion la prochaine fois.

2. Ne vous critiquez pas lorsque vous essuyez un échec et ne vous découragez pas. Utilisez votre temps pour préparer votre nouveau plan d’attaque pour réussir la prochaine fois.

Après avoir entendu cette histoire, et après lui avoir décrit la vie de Benjamin Fairless, mon ami a repris du poil de la bête et a obtenu une promotion en moins de 4 mois après avoir vécu cette prise conscience.

Prenez son exemple, et servez-vous de l’échec pour rebondir plus fort et plus haut.

Je vous souhaite le meilleur;

Guillaume

 

Recherches des lecteurs pour trouver cet article: :

depasser un echec, passer un echecs

2 Comments

  1. louvel

    quelle bonne idée de nous aider dans cette démarche indispensable!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *