Comment réussir FACILEMENT avec des relations de pouvoir (même si vous êtes encore inconnu…)

 

Enfin, je rentre dans le moule. Pour une fois que cela arrive, ça valait le coup de le signaler !

En effet, j’ai pris la décision de changer radicalement mon alimentation. Je passe des cheeseburgers, lasagnes, pizzas et compagnie à une alimentation saine et équilibrée.

Rassurez-vous, je ne vais pas vous parlez d’alimentation dans cet article, mais je trouve que c’est une très bonne intro pour vous parler du concept qui va suivre.

Tout le monde le sait : une alimentation saine, c’est plus d’énergie, on se sent mieux dans son corps, on attrape moins de maladies, on vit plus longtemps …

Pourtant, l’alimentation physique est loin d’être la plus importante… Si notre corps est à l’image de ce que nous mangeons, alors qu’en est-il de notre esprit ?

 

relations de pouvoir

 

L’environnement est la nourriture de votre esprit.

L’environnement, c’est tout ce qui nous entoure. Il influence directement votre conscient et votre inconscient.

Il influence directement vos habitudes, attitudes, systèmes de réflexion et votre personnalité.

Serriez-vous le même si vous étiez né en Asie autour de moines Shaolins ? Serriez-vous le même si vous étiez né dans une famille de terroristes ?

Il est clair que non. Votre environnement influence directement votre façon de vivre, votre travail, vos hobbies, votre code vestimentaire, vos gouts gustatifs …

L’environnement est le miroir direct de l’esprit, comme les aliments sont le miroir direct de votre corps.

 

Votre environnement fait de vous ce que vous êtes aujourd’hui

Votre façon de manger, de tenir une pinte de bière, le style de musique que vous écoutez, vos buts, vos objectifs, votre personnalité …

Tout est influencé par votre milieu.

Tous les psychologues s’accordent sur ce sujet : Vous serrez dans 5, 10 ou 20 ans le produit de votre environnement à venir.

 

Comment baigner dans un «bon environnement»

L’environnement est lié à beaucoup de facteurs que nous ne pouvons pas tous étudier dans un seul article. J’écrirais donc d’autres articles à ce sujet pour traiter la question dans toute sa largeur, mais en attendant, nous allons parler de la plus importante d’après moi : Les personnes que vous fréquentez.

J’en ai déjà parlé dans l’article sur les commérages, vous devez fuir ce groupe de personnes.

Nous allons creuser cette question plus en profondeur ici.

Les psychologues ont discerné 3 «grandes catégories» pour classer les fréquentations :

 

Groupe 1 : les défaitistes

Le groupe qui contient à coup sûr le plus de personne.

Ils pensent que toutes les personnes qui ont réussi sont, soit beaucoup plus intelligentes qu’eux, soit elles ont eu de la chance.

Ils n’ont jamais de chance. La réussite n’est pas faites pour eux car ils n’ont pas X ou Y (un diplôme, une qualité, un avantage particulier ….)

Bref, ils ont complètement renoncé à une vie heureuse. C’est paradoxal car ce groupe contient les rois de l’excuse pour justifier à quel point ils sont heureux.

 

Groupe 2 : les malheureux

Le groupe des malheureux n’est pas vraiment plus glorieux.

Ils débarquent dans la vie active comme un taureau dans une arène remplie de rouge. Des projets plein la tête, une carrière déjà tracée, une motivation hors pair pour le travail afin de réussir… Bref, ils veulent tout défoncer.

Ils continuent comme ça pendant 5, 10 ou 15 ans, puis reviennent à «la réalité» petit à petit.

Après tant d’années à travailler avec acharnement, nos jeunes audacieux n’ont toujours pas gravi le quart des échelons qu’ils souhaitaient grimper.

Les factures, les avertissements, le manque de reconnaissance, les enfants qui font des bêtises, la fuite d’eau dans la salle de bain …

Tant de choses qui ramènent notre groupe à la raison : « après tout, je gagne plus que la majorité des gens et il m’est impossible de monter plus haut alors pourquoi me tuer au travail ?»

 

Groupe 3 : les winners

Voici l’infime partie de la population de votre environnement. Ils sont bourrés de charisme, ils ont une confiance en eux inébranlable et ils respirent la réussite.

Ils sont cadres, entrepreneurs ou leader dans leur domaine. Ils gagnent très bien leur vie et ils adorent ce qu’ils font. 

Ils sont heureux et profitent de la vie car ils pensent qu’elle vaut vraiment le coup d’être vécue.

La vie, un fardeau ? Pas du tout, c’est une bénédiction pour ce groupe.Ils apprécient chaque moment car tous ce qu’ils entreprennent, ils le réussissent.

 

Comment entrer dans ce troisième groupe ?

Comme nous l’avons vu au début, votre réussite dépend intimement de votre environnement, et par conséquent, des personnes que vous fréquentez.

La solution que je vous propose va vous paraître radical, mais je pense que votre réussite et votre bonheur ne se négocient pas .

 

1) Vous devez exclure de vos relations toutes les personnes du groupe 1.

Si vous souhaitez faire partie du groupe 3, il n’y a pas d’autres solutions, vous devez arrêter de fréquenter au maximum ce groupe.

Pour avoir pris la décision de le faire il y a quelques années, je préfère vous prévenir : votre nombre d’amis et de fréquentations va dégringoler en flèche au début. C’est le prix à payer.

 

2) Encourager vos relations du groupe 2 !

On ne renonce jamais complètement à nos rêves. Ceux du groupe deux n’ont pas encore complètement abdiqué. Je vous conseille de voir le plus souvent ces personnes afin de devenir un véritable coach pour eux !

Encouragez-les, motivez-les à croire en leurs rêves et à passer à l’action pour les réaliser.

Vous pouvez être le leader qui va les pousser à la réussite si vous le choisissez. Ces conversations régulières vont vous conditionner à obtenir la mentalité pour entrer dans le groupe 3.

 

3) Rester le plus souvent possible avec le groupe 3 !

Entourez-vous de leader, et vous serrez un leader. Apprenez aux autres à se comporter comme des leaders et vous renforcerez votre statut de leader.

Vous devez observer les personnes du groupe 3. Analyser leurs habitudes, leurs postures, leurs relations, leurs façons de réfléchir … Si vous en connaissez, alors n’hésitez pas à passer un maximum de temps avec eux et de poser un maximum de questions.

Plus vous en saurez sur eux, plus vous pourrez reproduire leurs comportements et plus vous réussirez dans les années à venir !

J’écrirai un article à ce sujet dans les jours à venir, en attendant …

Je vous souhaite le meilleur !

Amicalement,

Guillaume

 


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *